Apprendre à cultiver la Tolérance

 

Quand il s’agit d’autrui, nos sentiments sont en  « première ligne  » et souvent mis à rude épreuve. Notre esprit s’accommode mal de cette dualité qui, dans un premier temps, nous ferait confondre tolérance et non-jugement, tolérance et permissivité, tolérance et respect. Tant que nous ne sommes pas sensibilisés aux demandes de notre   » âme  » – indice tangible d’un travail intérieur – il est difficile de saisir toutes les nuances de la tolérance. Cette valeur oblige à aller voir ce qui se trame en nous, mais peut-elle être un pont entre les hommes ? 

Je crois que la tolérance a le pouvoir de réunir les hommes au-delà de leurs différences. En cela, elle fait partie d’un savoir-vivre universel et favorise la reconnaissance et le respect de l’autre dans toutes ses différences, en nous empêchant de coller des étiquettes sur ce que fait notre voisin. Autrement dit, la tolérance nous évite de porter des jugements sur ses faits et gestes en écoutant comment l’autre résonne en soi. Cette introspection naturelle est salutaire car n’oublions pas que l’intolérance est provoquée inconsciemment par la peur de l’autre. La tolérance, elle, permet d’éliminer cette peur tout en cultivant le sentiment de sécurité personnelle. Voir l’autre avec notre cœur, nous fait découvrir alors un autre  « nous-mêmes » . 

La culture de la tolérance devrait commencer au berceau. D’ailleurs, en Afrique, dès notre plus jeune âge, nous apprenons à vivre cette valeur. Dans le domaine familial, la société traditionnelle africaine est organisée comme une entité indissociable. L’enfant   »appartient » au groupe et il apprend très tôt à vivre en harmonie avec ses frères et sœurs utérins, ainsi qu’avec ses demi-frères et demi-sœurs issus d’un second ou troisième mariage de leur père. La notion de famille étant très large, l’enfant s’habitue très rapidement à être respectueux et tolérant envers les différentes personnes qui constituent son environnement. 

C’est la meilleure façon de renouer avec l’histoire d’amour entre tous. Cette valeur est un puissant stimulant pour notre intellect autant que pour notre âme. Elle est une facette de l’amour inconditionnel qui a fait dire au Christ d’aimer ses ennemis. Ce commandement ne s’adresse pas seulement à notre cerveau, mais aussi à la conscience supérieure que nous sommes capables de manifester pour peu que notre vision du monde intègre davantage ce qui est de l’ordre de l’invisible. Nous avons tous des difficultés à surmonter, des incompréhensions à régler, des frustrations à combler. La tolérance est un levier pour ne pas faire de l’autre l’objet de nos craintes et nous faire accepter qu’il existe, qu’il a sa place et sa part d’amour à exprimer. C’est aller au-delà du simple fait de tolérer. 

En effet, car tolérer n’est qu’une toute première étape, la partie   »visible » de la tolérance qu’on porte en soi-même. Tolérer doit devenir l’application, dans la vie de tous les jours, d’une profonde connaissance des êtres et des liens subtils qui les relient entre eux mais aussi avec les forces de notre univers. La tolérance est une voie de sagesse et tolérer est cette sagesse en action. Celle-ci demande nécessairement des efforts pour trouver, en toute circonstance, la bonne réponse en pensée, en parole et en action. Si la tolérance authentique n’a pas de limite, tolérer se heurte toujours à celles de l’humain. La tolérance demande une maturité intérieure qui conduit à une compréhension très fine de certaines situations ou attitudes. 

 Finalement, la tolérance invite à une meilleure relation avec l’autre… 

…et elle permet surtout que chacun puisse manifester le meilleur de lui-même. C’est en ce sens que la vie peut devenir merveilleuse. Il ne dépend que du choix de l’humain de faire de cette planète un paradis. Cela demande une maturité d’esprit, une conscience intérieure qui le poussera à remarquer que l’autre est tout simplement son semblable. Il pourra ainsi le porter dans son cœur avec amour. C’est en l’absence de cette valeur que chacun prend conscience de son besoin de l’autre pour développer les qualités dont traite cette rubrique. Je dirai que notre avenir en dépend largement, tout autant que de savoir vivre avec la nature intelligemment. Seule la pratique de ces qualités, qui sont l’expression véritable de l’âme, peut promouvoir le respect de la Vie et assurer l’unité et l’harmonie dans les échanges entre les personnes et les peuples.

 

Francesca

 

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...