Le pire des bourreaux est parfois nous-mêmes

 

 

Certaines souffrances psychologiques sont inévitables, mais d’autres sont créées de toutes pièces. Trop souvent nous souffrons inutilement en alimentant mentalement nos blessures intérieures, particulièrement lorsque nous nous sentons persécutés ou victime d’injustices.

Ressasser nos malheurs ne fait qu’augmenter notre ressentiment. Cela peut donner inutilement à notre existence une note dramatique. En effet, certaines personnes réussissent à transformer une situation heureuse en une situation douloureuse parce qu’elles revivent en pensée des événements négatifs

Exemple:

Quand une idée négative se présente à notre esprit, elle n’est pas encore une pensée puissante pour nous. Et, elle ne peut nous faire aucun mal sans notre consentement. Par exemple, la pensée suivante vient à l’esprit de Pierre: « J’en veux à mon épouse parce qu’elle m’a abandonné ». S’il garde cette pensée active, il se fait du mal. En continuant avec ce sujet à l’esprit, il donne du poids à cette pensée.

Il la légitimise jusqu’à se persuader que son épouse a tous les torts et qu’il n’est qu’une victime. Une meilleure approche est de prendre conscience que son esprit s’apprête à ressasser une mauvaise pensée et préférer repousser cette dernière. Cela ne signifie pas que son mariage n’a pas été difficile; mais dans l’instant présent, il prend la décision de ne pas se laisser désharmoniser par cette pensée négative.

Autre exemple :

Nous découvrons que quelqu’un tient des propos déplaisants à notre sujet. Si nous réagissons en nous sentant blessé ou furieux, et nous détruisons notre paix d’esprit. Par contre, si nous ignorons la calomnie en faisant la sourde oreille, nous nous protégerons contre cette blessure. Bien sûr, il est impossible d’éviter toute situation déplaisante, mais il est possible d’atténuer la souffrance en réagissant de la bonne façon. Trop souvent, nous aggravons notre souffrance en ayant une mauvaise attitude et en revivant à répétition en pensée des situations déplaisantes.

Lorsque nous éprouvons momentanément du ressentiment ou de la colère à l’égard de quelqu’un, si nous traitons ce sentiment avec indifférence, il est peu probable que cela s’envenime. Mais si nous repensons constamment aux « injustices » qui nous sont faites ou aux « mauvais traitements » qui nous sont infligés, alors nous nourrissons la haine.

C’est en alimentant nous-mêmes ces émotions négatives que nous leur permettons de survire longtemps dans nos pensées et de nous faire plus de mal. Impossible d’être en harmonie avec soi-même lorsqu’on à la tête pleine de telles pensées.

« Ce que nous devenons est le résultat direct de nos pensées. »

Article de Françoise Salaün

 

Mots-clefs :, , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...