Prendre conscience de sa mission de vie

 

 

« Toutes les formes de vie doivent surmonter des obstacles et relever des défis pour évoluer.

Pour ce qui est de l’ego, la plupart des écueils qu’il affronte ont été créés par ses modèles inconscients de comportement. C’est ainsi qu’il en vient à se condamner lui-même.

Toute évolution marquée et tout élargissement de la conscience sont précédés de crises majeures et d’anomalies de fonctionnement. Tout comme la chenille est dysfonctionnelle un peu avant de se transformer en papillon, l’état de conscience égoïque, à ce jour plus répandu que la conscience éveillée dans la plupart des pays et des organisations, sera fort probablement de plus en plus dysfonctionnel et donnera lieu dans de nombreuses régions du monde à un nombre croissant de crises aiguës, de turbulences et d’effondrement. Il n’y a pas lieu de s’en effrayer.

Restez présent, ne cédez pas à la panique, n’accordez pas foi aux médias qui cherchent à installer la peur en vous, et ces événements ne vous affecteront pas outre mesure.

prêtresse1Nous sommes actuellement au stade préliminaire de cet éveil, mais le processus va s’accélérant, et vous en êtes un élément essentiel. Le principal facteur de tout cela est votre état de conscience au seul moment qui soit : le moment présent !

Lorsqu’un humain a acquis un certain degré de présence à ce qui est, une attention vigilante mais serine dans ses perceptions, il peut percevoir l’essence de la vie divine, la conscience ou l’esprit unique émanant de chaque créature et de chaque forme de vie, et la reconnaître comme ne faisant qu’une avec sa propre essence. Ainsi, il peut l’aimer comme il s’aime lui-même. Mais avant que cela ne se produise cependant, la plupart des humains ne voient que les formes extérieures. Ils n‘en perçoivent pas l’essence, pas plus qu’ils ne perçoivent la leur. Ils s’identifient donc à leur propre forme physique et psychologique.

Ceux qui ne réussissent pas à voir au-delà de la forme s’incrustent davantage dans leurs croyances, c’est à dire dans leur mental.

Tous ne sont pas prêts à la transformation de l’état de conscience, mais bien des gens le sont. Et avec chaque nouvelle personne qui s’éveille, le mouvement d’entraînement dans la conscience collective prend de l’ampleur, rendant ainsi la chose plus facile pour les autres.  La partie essentielle de l’éveil consiste en la reconnaissance, la vôtre « vous non éveillé », de l’ego tel qu’il pense, parle et agit, et de la reconnaissance des processus mentaux collectifs et conditionnés qui perpétuent l’état de non-éveil.

Quand vous reconnaissez ce qui est inconscient en vous, ce qui rend cette reconnaissance possible est en fait la conscience émergente. C’est l’éveil. Vous ne pouvez pas vous battre avec l’ego et gagner, tout comme vous ne pouvez pas vous battre contre l’obscurité. Il faut simplement que la lumière de la conscience éclaire l’obscurité. Et cette lumière, c’est vous.

Toutes les émotions de peur, de cupidité et de violence qui circulent dans notre monde amènent une distorsion de la perception que vous avez de vous-mêmes. Elles créent un filtre à travers lequel vous interprétez mal chaque situation. Ce qui vous amène à agir de façon mal avisée tout simplement pour vous débarrasser de la peur et pour satisfaire votre besoin d’avoir toujours plus, de compléter un trou sans fond qui ne peut en fait, jamais l’être.

Il est cependant important de comprendre que la peur, la cupidité et la soif de pouvoir ne constituent pas le dysfonctionnement dont il est question ici, mais qu’elles sont engendrées par ce dysfonctionnement. Ce dernier est une ILLUSION COLLECTIVE profondément ancrée dans l’esprit de chaque être humain. Même si un certain nombre d’enseignements spirituels nous disent de lâcher la peur et le désir, dans la pratique, cela ne fonctionne généralement pas. Pourquoi ?

Parce que ces enseignements n’ont pas atteint la racine du dysfonctionnement. La peur, la cupidité et la soif de pouvoir n’en sont pas les facteurs causaux ultimes. Il est tout à fait louable et noble de vouloir devenir une bonne ou une meilleure personne. Cependant, on ne peut réussir dans cette démarche que s’il y a un basculement dans la conscience.

On ne devient pas bon, essayant d’être bon, mais en trouvant la bonté qui est déjà en soi et en lui permettant de s’exprimer. Mais celle-ci ne peut émerger que si des changements fondamentaux se produisent dans l’état de conscience.

Le plus grand accomplissement de l’humanité n’est pas ses œuvres d’art, sa science ou sa technologie, mais plutôt la reconnaissance de son propre dysfonctionnement, de sa propre folie.  Car lorsqu’on reconnait sa propre folie, on permet à la santé mentale d’émerger et à la guérison et à la transcendance de s’effectuer. Une nouvelle dimension de la conscience avait donc commencé à voir le jour sur notre planète.

Avertissement : Si les structures du mental humain restent telles qu’elles sont, nous finirons toujours pas fondamentalement recréer le même monde, les mêmes démons, le même dysfonctionnement.

Format poche – Eckart tollé

nouvelle_terre_p_extrait.pdf

Mots-clefs :, , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Amoureusea55ans |
concourspitch2 |
Khattou pierre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lelabadieblog
| Du-côté-de-chez-nous
| Bigotjohan