S’offrir des Marguerites

 

 

D’après Nicole Parrot, auteure de Le Langage des fleurs (Éditions Flammarion, 2000) :

« La marguerite salut l’innocence et vante la droiture de la personne qui la reçoit. Lorsque celle-ci s’interroge sur ses chances d’être aimée, la fleur blanche au cœur d’or la rassure et lui garantit la préférence. Elle dispense généreusement sa confiance et sa fidélité. Blanche, elle argumente : « vous vaincrez car vous possédez la vraie beauté ». Bleue (il y en a), elle félicite : « on peut vous croire, vous êtes sûre ». Quant aux amoureux qui arrachent l’un après l’autre ses pétales, s’ils tombent sur le « pas du tout », ils peuvent respirer. « C’était pour rire, », leur dit-elle gentiment. « Si tu veux faire mon bonheur, Marguerite, donne-moi ton cœur », lui répondent les enfants, décidément insatiables.

     Découverte en Chine, au début du XVIIIe siècle, la marguerite a conquis toute l’Europe en cinquante ans, tout en multipliant ses couleurs. Fleur d’élection des stylistes des années 1960, elle déferle alors dans la mode, déclinée en bijoux, broderies, applications, impressions, sur les robes, chapeaux et chemises d’hommes.

     Facile à dessiner, la marguerite s’épanouit sur les premiers dessins des enfants. traduit en quelques traits, l’envol de ses pétales permet toutes sortes de jeux très graphiques. Matisse et Dufy la célèbrent et le dessinateur Erté l’a souvent fait pénétrer dans les coulisses des spectacles de nuit, endroits où l’air frais des prairies souffle rarement. Il la pose sur le manteau accroché aux épaules des danseuses nues ou leur en fait un gracieux cache-sexe. Les écrivains l’aiment tout autant et le poète médiéval Jean Froissart la sacre : « Sur toutes les fleurs, j’aime la marguerite ». [Comment peut-il la sacrer au Moyen Âge si elle arrive en Europe au XVIIIe ?]

Selon Ted Andrews, dans Le Monde enchanteur des Fées (1993, 2006) :

« Cette fleur attire toutes les fées, tous les elfes et tous les esprits de la nature. Partout où elle se trouve, il y a des esprits de la nature, et pas uniquement ceux qui lui sont associés. C’est la fleur la plus utile pour le débutant, car sa fée ne redoute pas les humains et elle se montre volontiers. Elle nous rend extrêmement conscient sur le plan physique de la présence des esprits de la nature. C’est la fleur préférée des dryades (nymphes de la forêt), et le seul fait de s’asseoir dans un champ de marguerites les convie. Les fées de cette fleur éveillent la créativité et la force intérieure.

Propriétés médicinales : Bien qu’elle soit peu utilisée de nos jours, la marguerite possède bien des vertus médicinales. C’est un diaphorétique, plus précisément une herbe qui fait transpirer, ce qui s’avère utile dans les cas de fièvre pour expulser les toxines et les virus. On s’en servait aussi, autrefois, pour traiter les maladies urinaires et l’hydropisie, maladie commune dans certaines régions du globe. On utilisait également ses racines pour soulager la congestion pulmonaire ainsi que différentes infections pulmonaires. Les feuilles et les fleurs fraîches s’avèrent un irritant léger et elles pouvaient être utilisées de façon externe pour activer la circulation sanguine.

Le message de la marguerite est…

Le message de la marguerite est en définitive, un message d’espoir et de renouveau. En offrant des marguerites, celui qui donne espère que celui qui la recevra verra le monde tel qu’il le voyait alors qu’il était un enfant. Assurez-vous juste de ne pas envoyer de marguerites à des personnes allergiques à l’ambroisie.

Mots-clefs :, , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...