Il n’y a pas de spiritualité standard

 

 

Il n’y a pas de philosophie standard, il n’y a pas de religion standard, mais il y a une manière de les vivre qui est unique c’est celle de l’amour, c’est celle des bras grands ouverts, c’est l’élan, c’est celle de la vérité de son être, de la vérité du don que l’on fait de soi.

La course à l’évolution ? A ce jeu-là, on se brûle. Il n’y a pas de temps dans l’absolu. Pourquoi voulez-vous courir vite, pourquoi voulez-vous aller plus vite que tel ou tel autre ? Est-ce bien raisonnable ? Est-ce bien sérieux, enfants de Lumière ?

Si vous voulez faire battre votre coeur plus vite que son rythme normal, que va-t-il se passer ? Il va se briser, et vous n’obtiendrez rien. Si vous écoutez son rythme, si vous l’accompagnez, si vous vivez à chaque instant de ses battements infiniment répétés, alors vous aurez tout, vous aurez réussi quelque chose, vous aurez rempli votre rôle, votre mission.

Dans l’esprit de beaucoup, évoluer, gravir les sentiers de Lumière, c’est quitter quelque chose pour aller ailleurs, aller vers autre chose. Mais il n’en est rien; on ne quitte pas quelque chose, on le transporte, on le transforme, on l’élève avec soi. N’imaginez pas que vous allez quitter comme cela l’ambiance de la Terre, l’ambiance du monde matériel, pour la laisser en garde à quelqu’un d’autre et tant pis, qu’il se débrouille », ça, sûrement pas. Vous êtes là et vous êtes bien, là. Vous y êtes pour deux choses au moins : Pour évoluer vous-mêmes, et pour y entraîner les autres. Parce que, en évoluant vous-mêmes, vous allez élever les vibrations de la planète, de son astral, de son mental, de tout son environnement psychique, et vous allez ramener tout cela jusqu’au niveau du spirituel. Si vous en laissez une miette, ne serait-ce que l’un d’entre vous, le travail ne sera pas fait.

Celui qui ferait cela, en fait n’aurait rien accompli du tout. On ne peut pas évoluer si l’on n’élève pas avec soi tout l’ensemble. Elever avec soi tout  l’ensemble, encore une fois soyons clairs, cela ne veut pas dire « envoler », « embarquer » dans un quelconque système ceux de notre entourage ; simplement vivons ce que nous avons à vivre, et si l’on nous demande ce qu’il faut faire,  donnons à celui qui demande, à sa vie, à ses conceptions de la vie, une dimension supplémentaire rendons ses conceptions vivantes.

Si c’est un athée, qu’importe, il ne l’est peut-être que dans cette vie, car il a occulté ses connaissances pour raisons d’apprentissage ou de service. Alors, à son athéisme, donnons tout simplement une dimension supplémentaire. Il y a des athées qui sont tout vibrants d’amour.

Athée, qu’est-ce que cela veut dire ? Ne pas croire en un Dieu formel ? Mais il n’y a pas de Dieu formel. Il n’y a de Dieu formel qu’en l’homme. Dieu prend forme au travers de chacun de nous. Si c’est un religieux de quelque église, chrétienne ou non chrétienne, donnons-lui le moyen de vivre ses conceptions, ses convictions. Qu’elles ne soient pas rigidifiées, mais qu’elles transportent quelque chose. Si c’est un philosophe, si c’est un scientifique, fournissons-lui les moyens de rendre vivant ce qu’il colporte, ce qu’il enseigne, ce qu’il apporte. Alors nous aurons fait notre service; autant d’hommes, autant de chemins, autant de possibilités de vivre, autant de nuances dans la symphonie universelle.

Lorsque vous quitterez l’ambiance lourde de la Terre, lorsque les espaces et les temps, lorsque les dimensions supplémentaires vous seront ouvertes, accessibles, il faudra que vous en découvriez d’autres, des philosophies, des religions, des formes d’athéisme, des sciences, et à chacune il faudra que vous apportiez l’élan nécessaire pour qu’elles s’élèvent plus haut. A chaque petit canal il faudra que vous donniez une ouverture plus grande, à chaque petit cours d’eau il faudra que vous donniez l’impulsion qui lui permettra de devenir une rivière, puis un fleuve.

Vous n’êtes pas au bout de vos peines, mais aussi de vos joies. Mais pour pouvoir faire tout cela, il faudra que vous commenciez ici, à votre niveau, et qu’à la place de réunions vous fassiez une union véritable en fondant dans le tout ce que vous êtes tous, et sans jamais vous confondre; car chacun de vous transporte avec lui quelque chose d’irremplaçable. Nous disons bien, d’irremplaçable. Dépasser simplement la forme rigide pour la rendre plus mouvante, souple, malléable à l’infini. Alors vous serez de bons missionnés, alors vous vous rendrez des services inestimables, à vous, mais aussi à celui qui dirige ce système solaire, la galaxie, le cosmos. Alors vous nous rejoindrez et vous verrez qu’effectivement nous sommes bien vos frères. Vous n’aurez plus besoin de médiums pour entrer en contact avec nous.

Chacun d’entre vous sera un canal ouvert susceptible de nous entendre, de nous recevoir, de nous rencontrer en lui-même d’abord, et en face de lui ensuite. Oui, dissolvez vos barrières. Vous n’êtes ouverts que par le haut. Il faut ouvrir tout autour, c’est indispensable. Vous ne savez rien, mais aussi vous savez tout ; vous n’avez rien, mais aussi vous avez tout, vous ne pouvez rien, mais aussi vous pouvez tout. Vous n’obtiendrez jamais rien par vous-mêmes, par votre « moi » extérieur, mais tout par votre « moi » intérieur, parce que vous êtes aussi, comme nous, d’essence universelle, et que cette Lumière qui est en nous est aussi en vous-mêmes. Seulement, chacun avec sa nuance particulière. Vous en parlez beaucoup, vous en discutez sans trêve, vous croyez le vivre. Vous n’êtes qu’au bord. Vous avez fait des découvertes ? Elles ne sont qu’à peine faites. Ce n’est pas que ce ne soit rien, c’est même déjà beaucoup, mais n’est-il pas vrai que vous pouvez faire encore beaucoup plus, infiniment plus.

Prenez les vérités de base de la vie, de l’univers, élargissez-les sans cesse, transportez-les toujours plus haut. Vous êtes avec tant d’autres que vous ne connaissez pas sur ce plan, que vous connaissiez avant, et que vous rencontrerez peut-être.

Pionniers d’une ère qui s’annonce, vous êtes tous, en cette ère du Verseau qui commence, destinés à féconder la Terre, destinés à lui donner une énergie nouvelle, une Lumière nouvelle, une forme de vie plus élargie, plus élaborée, un amour plus fort, une compréhension plus belle. Et je vais vous dire, on n’arrive jamais au bout de ses peines, mais aussi de ses joies ; vous commencez à peine à vous dégourdir les jambes dans les sentiers de la Lumière. Il faut marcher encore un peu et puis encore davantage, et toujours davantage. Alors, vous aurez d’heureuses rencontres, d’heureuses surprises.

Vous vous apercevrez qu’il n’y a plus de limites, qu’il n’y a plus de frontières, qu’elles sont toutes anéanties, et que la Terre n’est plus séparée des autres mondes, des autres peuples, des autres races. Nous nous rencontrerons alors d’une autre manière, et ce qui vous semble encore si ésotérique vous apparaîtra lumineux.

La spiritualité, ce n’est pas quelque chose qui est séparé de la vie quotidienne. Il ne faut pas se contenter d’en parler, il faut la vivre, il faut la respirer à chaque battement de son coeur. S’il y a des choses sur lesquelles il ne faut plus se pencher, s’il y a des choses qui sont déjà acquises, il y en a d’autres qui doivent être vécues. Alors, je vous en prie, vivez-les. Qu’est-ce que vous reflétez pour les gens de votre entourage ? A quelle Lumière peuvent-ils s’éclairer lorsqu’ils vous rencontrent ? Qu’est-ce qui peut les inciter à vous poser des questions, à avoir envie de venir se ressourcer auprès de vous ?

Vous attirez des gens comme vous, à votre image, à votre ressemblance. C’est excellent, mais il faut aussi que ceux qui ne sont pas encore atteints par le virus de l’amour, par le virus de la Lumière, le soient aussi. Etes-vous réellement contagieux de votre Lumière? Etes-vous réellement contagieux de ce que vous avez saisi de la vérité universelle? Posez-vous la question.

Vous savez, avant d’être au niveau où nous sommes, et c’est un petit niveau par rapport à l’immensité, nous avons, comme vous, franchi des étages, mis des vies et des vies à chercher, nous avons cru comprendre et nous avons dû tout recommencer.

Nous avons été enseignés, nous avons reçu des messages, nous avons contesté et nous avons marché, et, maintenant, si l’on vous apporte ce que nous avons compris, reçu, ce que nous vivons, figurez-vous, je vais peut-être vous étonner, que d’autres encore, d’un niveau plus élevé, nous apportent et nous enseignent; et que tout en vous donnant, nous écoutons tout autant. Nous sommes une immense fraternité, une immense famille, une immense unité, et nous ne sommes pas en réunion nous sommes en unité.

La Confédération Intergalactique – A travers le canal d’Oriane – Retranscrit par Reiver

 

Mots-clefs :, , , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...