Un équilibre dans tous les domaines

 

 

Le ciel est parsemé d’innombrables corps célestes (planètes, étoiles…) qui se déplacent et s’attirent mutuellement plus ou moins fortement, en fonction de leur masse et de leur éloignement respectifs. Néanmoins, malgré leur multitude et leur diversité, ils ne se heurtent pas, mais parcourent harmonieusement leur orbite. Il y a en effet toujours un équilibre entre les forces centrifuges qui attirent les corps célestes les uns vers les autres et les forces centripètes qui les font s’éloigner les uns des autres. Le ciel est donc un tout harmonieux et ordonné grâce à l’activité de la loi de l’équilibre.

Un autre équilibre que l’on trouve dans la nature est celui qui existe entre le nombre de femmes et d’hommes qui vivent sur terre. A première vue, le nombre de chacun d’eux pourrait être très variable. A certaines périodes, il pourrait y avoir davantage de femmes que d’hommes, puis l’inverse. En réalité, d’après les démographes, la population féminine et masculine est toujours en équilibre. Sur terre, il y a toujours 50% de femmes et 50% d’hommes. Ces chiffres pourraient être contestés puisque les démographes disent aussi qu’il y a de manière générale toujours 49% de naissances féminines et 51% masculines.

Différents équilibres existent aussi au niveau physiologique.

Le corps humain est fait de substances acides et basiques. Il n’y a pas indifféremment plus d’une sorte de ces substances plutôt que de l’autre. Au contraire, elles sont représentées en quantités égales, d’où la notion d’équilibre acido-basique. Cet équilibre au niveau du sang et des tissus est indispensable à la santé, et même à la survie du corps. Lorsqu’il est rompu, le corps travaille activement à le rétablir et dispose de toute une série de moyens pour le faire.

Un autre équilibre est en relation avec l’osmose, un processus physiologique très répandu dans la nature puisqu’il a lieu dans tous les tissus végétaux et animaux. Il est une manifestation de la loi de l’équilibre, puisque le but du processus est d’arriver au stade dit de « l’équilibre osmotiques ».

Un équilibre existe également chez l’être humain au niveau psychique. Les composants du psychisme humain sont en effet multiples. En font partie ses pensées, les valeurs qui l’animent, ses aspirations, ses émotions et ses sentiments. Lorsque ces éléments s’harmonisent entre eux, la personne est dite « équilibrée ». Dans le cas contraire, elle « manque d’équilibre ». L’équilibre de quelqu’un est plus ou moins stable. Face à des événements extérieurs qui le bousculent, il peut « perdre son équilibre ». C’est pourquoi, si les événements qui l’atteignent sont très violents, ses proches peuvent « craindre pour son équilibre ».

Les différentes sphères d’activités de l’être humain sont également régies par la loi de l’équilibre.

L’art n’échappe pas à la nécessité de respecter des équilibres. En effet, une oeuvre d’art est belle s’il y a un équilibre entre les différents éléments qui la composent : entre les formes et les couleurs dans un tableau, entre les masses sonores dans une orchestration. En architecture, ce respect de l’équilibre n’est pas seulement nécessaire pour l’esthétique du bâtiment, mais aussi pour sa stabilité. Les églises gothiques ne tiennent debout que parce que la poussée exercée par le bâtiment sur les murs extérieurs est compensée, c’est-à-dire équilibrée, par celle des arcs-boutants.

Le donner et le recevoir

Les équilibres qui existent dans tous les domaines doivent persister car ils sont la condition de la survie et de l’harmonie.  Dans le règne végétal par exemple, des relations équilibrées entre le donner et le recevoir se manifestent aussi dans les liens que les plantes ont avec le sol dans lequel elles poussent, avec les plantes qui les entourent et avec les animaux.

Pour croître, les plantes prélèvent différentes substances du sol, mais ce dernier n’en est pas privé définitivement. A sa mort, la plante se décompose et les lui restitue. Ainsi, le sol reçoit en retour ce qu’il a donné.

En culture fruitière, les arbres qui ne disposent que d’un sol pauvre dans lequel pousser ne donnent que de maigres récoltes. A l’inverse, placés dans un sol fertile, ils produisent de beaux fruits et en quantité plus grande. Et si, en plus de la qualité du sol, ils reçoivent des engrais, les récoltes seront d’autant plus abondantes. Les arbres redonnent donc de manière équilibrée ce qu’ils ont reçu. Cependant, il a y une limite à ne pas dépasser. Comme tous les êtres vivants, les arbres ne supportent pas d’être sur-nourris. Certes, gavés d’engrais, ils croissent rapidement, mais ils sont faibles, peu résistants aux maladies et leurs fruits manquent de saveur. L’équilibre n’a pas été respecté. Ils ont reçu un trop-plein qu’ils ne pouvaient utiliser.

Les relations de symbiose entre deux plantes relèvent aussi de la loi de l’équilibre entre le donner et le recevoir.

 Françoise Salaün partage un  Extrait du livre : Les Lois de la vie de Christopher Vasey

 

Mots-clefs :, , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...