Les pensées régissent le monde

 

 

Les pensées ont une influence fondamentale sur notre vie, car elles précèdent et déterminent nos paroles et nos actes. La sagesse populaire a bien reconnu la force que possèdent les pensées et l’a exprimé dans le dicton : « Les pensées régissent le monde. »

Comment se fait-il alors que dans notre société matérialiste, les pensées soient considérées comme de simples abstractions sans réalité ni consistance ? Cela provient d’une méconnaissance de ce qu’elles sont vraiment, ainsi que de l’activité que la loi de l’attraction des affinités exerce sur elles.

Dans l’approche spirituelle, les pensées ne sont pas considérées comme du « vent » ou du « rien du tout ». Elles sont des réalités tangibles, construites avec les matériaux subtils de l’au-delà. On parle à ce propos de « forme-pensée ». Les pensées se concrétisent donc dans le plan de la matière subtile sous l’aspect de formes-pensées, qui subsistent dans le temps. Leur auteur peut les rappeler à lui ou les envoyer au loin. Que les personnes à qui elles sont destinées les reçoivent effectivement est mis en évidence par le phénomène de transmission de pensées qu’est la télépathie.

Bien que les formes-pensées puissent s’éloigner de leur auteur, ce dernier reste néanmoins lié à elles par un cordon de matière éthérée. Grâce à ce dernier, il peut continuer de les nourrir si elles lui tiennent à coeur, mais cela signifie aussi que les formes-pensées peuvent le nourrir lui de leur contenu. Les formes-pensées ne restent pas isolées ou séparées les unes des autres dans l’au-delà. Sous l’action de la loi de l’attraction des affinités, deux formes-pensées  similaires, bien que provenant d’individus différents, sont attirées l’une vers l’autre. Elles se rejoignent pour n’en former qu’une, plus grande et plus forte. Deux personnes peuvent ainsi la nourrir et la fortifier, mais également être nourries par elle. Cela est particulièrement évident dans le cas des découvertes simultanées.

Deux scientifiques ne se connaissant pas, vivant éloignés l’un de l’autre, mais effectuant la même recherche, peuvent découvrir, à quelques jours près, la réponse à la question qu’ils se posaient. Le cas de Charles Darwin et d’Alfred Wallace, qui découvrirent à la même époque la loi de l’évolution par la sélection naturelle, est bien connu. Dans une telle situation, chacun des deux chercheurs crée une forme-pensée. Etant similaires, elles s’attirent pour n’en former qu’une. Les deux chercheurs vont désormais alimenter la même forme-pensée avec ce qu’ils découvrent. Elle s’enrichit ainsi à partir de deux sources.

Etant tous les deux branchés sur cette forme-pensée, les deux scientifiques sont nourris par elle et captent ainsi inconsciemment ce que l’autre y a apporté. Leur compréhension du sujet avance ainsi parallèlement et leur recherche arrive à leur terme plus ou moins en même temps.

Le regroupement de formes-pensées similaires par la loi de l’attraction des affinités peut se faire à une échelle beaucoup plus grande que dans le cas des découvertes simultanées. Des  milliers, voire des centaines de milliers de formes-pensées identiques peuvent s’attirer mutuellement pour n’en former qu’une, considérablement plus grande et plus puissante. Pour désigner ce genre de rassemblement, on parle de « centrales de pensées ». Ces dernières sont d’autant plus gigantesques et fortes que le nombre de personnes qui l’entretiennent est élevé et que les sentiments qu’elles y insufflent sont intenses.

Lorsque de nombreuses personnes de par le monde entretiennent des pensées d’entraide, elles créent, sans le savoir, une gigantesque centrale de pensées d’entraide. La centrale nourrit ceux qui y sont reliés et renforce ce sentiment en eux. L’effet renforçateur se manifestera cependant aussi sur toute nouvelle personne qui commence à émettre des pensées similaires et qui, de ce fait, se relie à la centrale.

L’être humain étant doté du libre arbitre, l’inverse est aussi possible. Il peut émettre des pensées de haine, de violence ou de racisme. Ces pensées se rejoignent également et forment des centrales de formes-pensées puissantes qui abreuvent et renforcent tous ceux qui s’y branchent.

La formation de centrales de pensées est de nos jours beaucoup plus répandue que dans le passé. Les moyens techniques actuels de diffusion d’idées : radio, télévision, Internet, twitter…, permettent de toucher facilement un nombre extrêmement élevé de personnes. En adhérant aux idées véhiculées ou en pensant tout simplement à elles, chacune de ces personnes émet des formes-pensées correspondantes. De gigantesques centrales se constituent ainsi. Cela peut avoir lieu dans des domaines aussi variés que la politique, la culture, le sport…

Lors d’un grand événement sportif, les championnats mondiaux de football par exemple, plusieurs millions de personnes regardent en même temps le déroulement de la manifestation à la télévision. La centrale de pensée qui en résulte est d’une force inouïe, car non seulement le nombre d’auditeurs est élevé, mais les émotions qui les animent sont intenses. La puissance de la centrale aura même des effets sur de nombreuses personnes qui ne s’intéressent pas au football, mais qui s’ouvrent un peu à ce sujet en cette période.

Selon le genre de la centrale, les conséquences peuvent être désastreuses. Lorsque quelqu’un se branche sur une centrale de pensées belliqueuses, sa pensée est alors nourrie par les forces de la centrale et s’affermit par cet apport. En devenant de plus en plus puissante, elle peut finalement le pousser à passer à l’acte, c’est-à-dire à devenir lui-même violent. Cela explique que dans des circonstances particulières, certaines personnes commettent des actes violents sans commune mesure avec leur comportement habituel. S’étant inconsciemment branchées sur une centrale de pensées, elles ont été emportées par la force qui en provenait. La manière dont elles s’expriment après coup à propos de leurs actes est d’ailleurs révélatrice : « Je n’étais plus moi-même ! » ou « Je ne sais pas ce qui m’a pris, c’était plus fort que moi ! »

Si la forme-pensée de cette personne n’avait pas été renforcée par la centrale de pensées, par manque de force, elle ne se serait probablement jamais concrétisée. Mais soutenue et affermie par des apports extérieurs, elle est devenue une réalité grâce à tous ceux qui l’entretiennent aussi.

Cette réalité devrait nous inciter à prendre conscience de la nécessité de veiller aux pensées que nous émettons et entretenons. A cause de l’activité renforçatrice de la loi de l’attraction des affinités, les pensées acquièrent beaucoup de force. L’influence qu’elles auront sur nous et notre entourage sera alors énorme, en positif et en négatif, selon notre choix.

 

 Françoise Salaün partage un Extrait du livre : Les Lois de la vie de Christopher Vasey

 

Mots-clefs :, , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...