Nos zones de fragilité

 

NOTRE POISON…. 

Nous sommes tellement pris par nos habitudes que nous ne sommes pas conscients qu’elles nous enchaînent. Elles nous sont si familières que l’on y glisse sans réfléchir.

Voici le premier de leurs avantages : nous n’avons pas à réfléchir, ce qui est confortable et entretient notre léthargie.

L’autre avantage : est qu’elles ne nous impliquent pas. Pas plus que nous ne réfléchissons, nous ne cherchons à nous adapter, nous appliquons un comportement sans aucune implication ni responsabilité. Ainsi, nous ne sommes pas responsables….

En réponse à certaines circonstances de nos vies, nous nous sommes forgés des attitudes qui entretiennent nos incapacités et préservent notre vulnérabilité. Elles évitent la confrontation avec des situations dérangeantes et nous maintiennent hors de nos zones de fragilité.

Nous résistons au changement, sachant que le laisser s’immiscer dans notre vie nous obligerait à affronter des situations auxquelles nous ne sommes pas préparés et pour lesquelles nous n’avons pas développé les ressources nécessaires pour y répondre de façon créative. Les habitudes facilitent la vie car elles répondent à un protocole clair de fonctionnement. L’objectif n’est pas d’être créatif, mais conforme aux habitudes ne vigueur.

Ce comportement n’est pas vivant. La vie ne se résume pas à des habitudes figées, mais se renouvelle à chaque instant, en permanence.

Mais, dans le corps, le refus du changement crée des tensions qui, selon le degré de résistance, peuvent aller jusqu’à la sclérose. En résistant à ce que la vie propose, celui qui vit selon ce poison, déclenchera des maladies à répétitions avec des rechutes fréquentes qui seront comme des coups de boutoir dans ses résistances pour les sommer de céder.

L’ANTIDOTE….

Lorsqu’on abandonne les poisons et que l’on tend à fonctionner selon les ressources, il est important d’intégrer les énergies débloquées et de consolider ce qu’a libéré le travail intérieur. En levant certains blocages, cela fait émerger des énergies nouvelles qui laissent entrevoir des perspectives nouvelles. Pour en bénéficier, ces énergies doivent être intégrées, assimilées, digérées…

Cependant, lorsqu’elles sont renouvelées sans être consolidée s, ces énergies ne sont pas opérantes. C’est comme si nous les avions aperçues un bref instant et qu’elles allaient s’envoler à la plus légère brise. Pour en vivre les bénéficies et les bienfaits, il faut les ANCRER solidement en NOUS.

C’est ce qu’on appelle la phase de consolidation.

Les énergies débloquées restent enfouies dans les profondeurs  de notre inconscient et nous n’y avons pas encore accès. Nous ne pourrons en profiter que lorsqu’elles seront remontées et que le conscient les aura reconnues et activées. Une fois que ces énergies sont consolidée s, elles sont disponibles en nous. Nous découvrons alors de nouvelles ressources qui permettront de prendre un nouveau départ pour enrichir notre vécu intérieur, notre vie, en envisageant d’autres horizons.

Un ancien « nous » est mort sur un certain niveau de réalité et nous devons renaître pour accueillir un nouveau « nous » sur un autre plan vibratoire. Il nous faut donc renaître avec ces nouvelles énergies pour que le nouvel être que nous sommes, émerge. Cela signifie intégrer ce qui a été débloqué ou révélé à l’étape de l’introspection.

C’est l’appel de la renaissance.

Au cours de notre vie, nous traversons des étapes : « biologiques » et d’autres liées aux circonstances personnelles.

Les étapes biologiques sont celles de notre évolution physique, à commencer par la naissance, première étape vers l’autonomie. Puis viennent le sevrage, la pousse des dents, l‘apprentissage de la marche, celui de la propreté, la séparation d’avec la mère, notamment pour aller à la garderie ou à l’école, la puberté, les premières relations amoureuses, le départ du domicile familial….

Les étapes liées aux circonstances de la vie concernent des situations telles que déménagement, changement de travail, divorce, promotion… la liste peut être longue et enrichie au gré des mouvements de notre vie personnelle.

Dans le corps, cette étape correspond à la convalescence, la phase ultime de la maladie au cours de laquelle nous sommes guéris, mais encore fragiles. Nous serons considérés comme rétablis lorsque nous aurons intégré réellement les forces du nouvel état.

Il arrive cependant que lorsque nous débloquons des énergies nouvelles, nous soyons dans un état intermédiaire de fragilité, d’incertitude et d’instabilité au cours duquel l’ancien est dissout, mais le nouveau pas encore installé. A ce stage, il est important de prendre soin de soi pour éviter la rechute et le retour en arrière.

Nous avons alors le choix, soit de retourner vers des comportements dépassés, soit de consolider les énergies nouvelles pour découvrir d’autres opportunités. Tel est l’enjeu de l’acquisition de nos nouvelles ressources.

Petit conseil : TENEZ BON !

Article de  Françoise Salaün

 

Mots-clefs :, , , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...