Face à un éparpillement intérieur

 

Intérieurement, nous sommes souvent éparpillés car noyés dans un océan de pensées, d’émotions, de souvenirs, d’impression, de « il faut », « il ne faut pas », de « j’ose », « je n’ose pas », de conséquences de notre culture, de notre éducation. Pourtant tout cela nous a construits. C’est ce qui a guidé notre ascension vers ce que nous sommes devenus.

Ne cherchons pas à éradiquer ou à oublier toutes ces briques de notre édifice intérieur, mais plutôt à nous prémunir contre leur présence excessive, leur influence, voire leur tyrannie !

Toutes ces informations surgissant au premier plan de notre conscience aspirent notre attention et nous entraînent dans un tourbillon qui nous éparpille et nous fait perdre de vue l’essentiel. Faute d’éléments solides sur lesquels nous concentrer, nous sommes ballottés d’une pensée vers une émotion, d’un détail vers un autre et cela nous laisse une impression d’agitation et de dispersion.

L’agitation et la dispersion sont deux états voisins qui résultent de notre incapacité à trier et gérer les nombreuses sensations que nous éprouvons en nous. La prépondérance est accordée à des détails qui empêchent une perception globale de notre réalité intérieure.

Face à cet éparpillement intérieur, nous cherchons à quoi nous raccrocher, mais en l’absence d’une vision claire, nous focalisons notre conscience des détails sans importance qui nous font perdre le contact avec l’essentiel. Comme des égarés dans une ville que nous ne connaissons pas, nous demandons notre chemin à ceux qui nous côtoient et suivons leurs indications sans réaliser que cela nous éloigne encore un peu plus. Les décisions sont alors prises en s’appuyant sur les avis des autres ou sur des critères de plaisir, de séduction ou de projection. Cela engendre une sensation d’instabilité et de dispersion qui crée une impression de faiblesse et d’impuissance.

Dans notre corps, la faiblesse est alors perçue comme un vide parfois habité par une sensation d’inconsistance rappelant le coton. L’agitation, quant à elle, se manifeste par des tensions qui s’accompagnent d’excitation persistante ou d’impatience.

Si nous nous calquons sur les ressources que peut nous apporter le contact avec cet arbuste qu’est l’AUBEPINE,  nous nous rendrons compte que celle-ci possède une adaptation sans cesse renouvelée, elle sait se placer dans les conditions qui favorisent son élan de vie. Elle sait toujours trouver sa voie pour grandir, quelques que soient les conditions qu’elle rencontre autour d’elle.

Les rythmes de l’AUBEPINE nous aideront à nous frayer un chemin dans les dédales de notre encombrement intérieur pour accéder à l’essentiel. Grâce à son aide, le paysage s’éclaircit et nous trouverons le recul nécessaire pour que nos perceptions se replacent dans un contexte élargi. A utiliser en huile ou en complément alimentaire …. (les extraits actuels sont presque exclusivement préparés avec les feuilles et les fleurs de l’arbuste.)

Conseils de lecture :

ARBRES VENERES PAR LES DRUIDES http://devantsoi.forumgratuit.org/t475-arbres-veneres-par-les-druides#6376

AUBEPINE – VALERIANE DU CŒUR http://francescax8.unblog.fr/2016/05/26/laubepine-ou-valeriane-du-coeur/

SIGNIFICATION CELTIQUE DE L’AUBEPINE http://channelconscience.unblog.fr/2014/05/03/les-arbres-celtiques/

Face à notre éparpillement, c’est donc en prenant de la distance que les détails s’atténueront puis disparaitront et la globalité commencera à se dessiner. Les contours de notre ÊTRE s’esquissent sur l’écran de notre conscience. Plus l’esquisse se précise, plus nous ressentons l’essentiel présent en nous, plus il devient facile de sentir la direction à prendre.

Conscients de l’orientation Intérieure à suivre, nous pourrons faire le point et trouver le souffle pour recadre nos valeurs et nos objectifs. Comme l’étoile guidant le marin dans l’opacité de la nuit, le contact avec l’essentiel en nous, pointe la direction vers laquelle nous diriger. Dès lors, nous cessons de perdre notre temps à accrocher  boules et guirlandes sur l’arbre de notre monde Intérieur, à l’enjoliver par des détails inutiles car ne n’est pas là que se situe notre vraie puissance.

Nous découvrons l’essentiel en Nous désencombrant de ce qui est superflu dans notre environnement matériel, mais aussi en dépoussiérant le monde de nos émotions et de nos pensées.

 Françoise Salaün en partage

 

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...