La psychologie humaniste

 

 

C’est l’idée qu’il existe dans chaque être humain, un processus naturel de l’organisme, et ceci de façon inné, inhérente. C’est une poussée pour la réalisation de son potentiel.

A partir du moment où il y a le processus, il y a toujours la potentialité d’un libre  choix, de l’expression de sa liberté. Possibilité de se relier à son processus et de faire l’expérience de sa liberté au-delà de l’organisation pulsionnelle et des conditionnements au comportement.

Liberté d’exprimer ce qui manque fondamentalement dans mon existence, mais être libre n’est pas un acte facile. C’est un acte de courage qui ne donne aucune solidité et c’est pourtant la seule qu’on aura. Alors que les comportementalistes et les psychanalystes mettent l’accent sur  l’enfermement, les psychologues humanistes, eux, mettent l’accent ailleurs : sur  ce qui est disponible comme force de vie et capacité de se dégager sans forcément s’intéresser aux résistances, faire l’expérience d’être soi-même. C’est la liberté.

Pour gagner cette liberté, il faut toujours « passer par l’expérience ». Il n’est pas question de parler de quelque chose, de réfléchir à son sujet. Il faut rentrer dans le vécu et vivre une sensation (rentrer dans la sensation et le vécu de l’émotion). L’important est de ressentir, de suivre les mouvements psycho-affectifs de ses affects.

Absence du moindre processus de pensée, on suit la logique des sensations.

Il faut différencier l’émotion (se sentir triste, en colère…) et la pensée (je suis triste parce que…). L’affect est une émotion avec l’inervation perceptible du corps, une participation corporelle (la tristesse devient un affect quand on pleure…).

La séance est vue comme un moment où le patient va faire une expérience. Elle est un champ d’expérience et le psychologue va établir un protocole. On part d’une émotion et on la suit. Il faut faire la différence entre le passage à l’acte et la mise en acte. Dans le passage à l’acte, les émotions sont déchargées dans l’acte, c’est une façon de s’en débarrasser : vivre concrètement quelque chose pour ne pas le ressentir.

Le sujet n’est pas dans une action qui lui permette de vivre sa colère, de la sentir.

L’utilisation de techniques actives n’est pas un passage à l’acte. La mise en acte est une structure qui permet le ressenti, c’est un contenant : la personne prend la responsabilité de son émotion.

 

Poursuivre votre lecture ici : http://docplayer.fr/18505963-Les-grands-principes-de-la-psychologie-humaniste.html

Mots-clefs :, , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...