Sommes-nous des fourmis ou des cigales

 

En étudiant l’interaction des saisons, nous nous harmonisons avec les forces cosmiques qui se présentent à nous durant les périodicités consécutives d’activité-travail, de repos-sommeil, correspondant à la naissance, la croissance, la maturité, au déclin de l’existence humaine.

 cigale ou fourmi

Le printemps de la vie, naissance, l’être grandit, les fleurs bourgeonnent en nombre, croissance en été, sera-t-il triomphant ou laborieux ? Par ignorance des lois, les parents ne peuvent remplir leur rôle d’éducateur-accompagnateur, de constat, peu de gens laissent éclore leur potentiel intérieur. Cependant, il participe à la modification collective par son travail et ses fruits matériels, sont-ils pour l’épanouissement de la communauté ou pour le bien individuel ? Ensuite, viens l’automne, maturité, la vitalité corporelle diminue, l’humanoïde ne peut plus faire face aux multitâches, aller à l’essentiel, évite la déperdition d’énergie, un choix s’impose, s’intérioriser afin de privilégier l’Être à l’avoir, renoncer au paraitre, à l’indispensabilité des profitabilités en tous genres.

Cette phase automnale, bien vécue, est une période d’intense rayonnement, les récoltes emmagasinées, l’Être peut les redistribuer par la transmission de ses connaissances, sa manière d’Être. Dans l’antiquité, les vieillards étaient des Sages, ils diffusaient leurs intimes moissons, les greniers vides ne peuvent transmettre la plénitude, l’avare ne peut offrir la richesse ni l’inconscient prodiguer la Sagesse.

Sommes-nous des fourmis ou des cigales qui ont gaspillé en futilité, non plus rien pour l’hiver, allons-nous devoir frapper à la porte de nos amies les fourmis, qui par leur labeur ont su recueillir les trésors de l’invisible ?

Elles ont laissé épanouir leurs germes, de conséquence, elles n’auront pas en fin de vie, hiver, des sentiments de souffrance d’abandon ou d’inutilité, elles perçoivent le merveilleux inapparent, se prépare à traverser le pont des deux rives qui mène à l’Amour, à la Sagesse, elles offrent aux hiérarchies divines la Beauté de leur Soi accompli lors des transformations d’odyssées terriennes. Cette transhumance leur ouvre les portes du Paradis, état de fusion avec les divinités.

Extrait d’un article de Marie Pierre Aubert Site web : www.akashaphilosophiempa.eu

Mots-clefs :, , , , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...