Dans l’idéal de l’âme

 

 

Vous serez peut être étonné, mais ce que l’âme demande, ce n’est ni la connaissance, ni la lumière, ni le bonheur. Son idéal, c’est l’espace, l’immensité, elle n’a besoin que d’une chose : se dilater, s’élargir, s’étendre jusqu’à embrasser l’infini.

Son idéal c’est l’infini. Si on la limite, elle se sent malheureuse. L’âme humaine est une partie de l’Ame universelle et elle se sent en nous si limitée, si étouffée que son seul désir est de pouvoir s’étendre dans l’espace. On s’imagine en général que l’âme tient tout entière dans l’homme ; en réalité, non, c’est une petite parcelle qui est dans l’homme, tout le reste est en dehors de lui et mène une vie indépendante dans l’océan cosmique. Mais comme l’âme universelle a des projets pour nous et souhaite pouvoir nous animer, nous vivifier, nous embellir, elle essaie de pénétrer en nous pour nous imprégner de plus en plus.

Notre âme ne se limite donc pas à nous, elle est quelque chose de beaucoup plus vaste qui se tend sans arrêt vers l’immensité, vers l’espace infini.

Mais pour atteindre cet idéal, l’âme a besoin, elle aussi, d’être renforcée et il existe pour elle une nourriture appropriée ; toutes les qualités de la  conscience supérieure, l’impersonnalité, l’abnégation, le sacrifice, tout ce qui pousse l’être humain à dépasser ses limites, à vaincre son égocentrisme. Toutes les attitudes personnelles, égoïstes, dressent des limites, des séparations. Dès que l’on dit : « ça c’est à moi » on introduit déjà une séparation, tandis que les attitudes impersonnelles écartent et font tomber toutes les barrières.

Pour procurer à l’âme sa nourriture il faut aussi de l’argent, et cet argent, c’est à dire le seul moyen qui permette à l’âme de s’élargir jusqu’à l’infini, c’est la dilatation, la fusion, l’extase. Et l’activité qui permet d’atteindre cet état sublime, c’est la prière, l’adoration, la contemplation. La prière est une recherche de la splendeur divine, et lorsque l’homme parvient à entrer en contact avec cette splendeur, il éprouve une telle dilation qu’il se sent comme arraché à son corps. C’est cela l’extase.

Tous ceux qui ont connu l’extase l’ont dit : ils n’étaient plus sur la terre dans leur corps physique limité ; ils se sentaient plongés, fondus dans l’Ame universelle, entièrement fusionnés à elle.

L’âme est le principe féminin par excellence, le principe féminin merveilleusement, divinement exprimé. L’esprit, lui est l’expression divine du principe masculin. L’intellect et le cœur représentent eux aussi les principes masculin et féminin, mais à un niveau inférieur.

 

Françoise Salaün  partage  les Enseignements de Omraam Mikhaël Aïnvanhov

 

Mots-clefs :, , , , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...