Le Bouleau peut nous aider

 

 

Nos POISONS : Pour se réconcilier avec son corps et faire paix avec soi, il faut connaître ses ennemis. Il est important de faire une liste aussi complète que possible de tous les points de votre vie que vous rejetez : les parties de votre corps, les traits de votre caractère et les événements de votre histoire.  Certains de ces points sont bien enfouis dans des zones d’amnésie corporelles et mentales et il faudra une écoute et une observation approfondie pour les faire ressurgir.

Ce qui abîme l’estime de soi, c’est le jugement que nous avons sur nous-même : on se compare, on s’évalue par rapport aux autres et on trouve de multiples raisons pour ne pas s’accepter et donc se rejeter. L’estime de soi va s’avérer nécessaire pour dépasser les tourments de la comparaison et limiter les conséquences du conflit. Cependant, aimer des morceaux de notre vie ne permet pas d’appréhender toute l’étendue de l’amour en soi.

A un certain moment, nous sommes tiraillé entre le rejet, le déni de soi et le besoin d’amour que nous éprouvons tous. Nous voulons que les autres nous aiment, mais nous ne nous aimons pas nous-même. Accéder à l’Amour exige que l’on ait, sinon de l’amour, au moins de l’estime pour soi. Pour s’y préparer il convient d’aimer des morceaux de notre vie que nous estimons dignes de cela, nous allons poser un regard du cœur limité à ce qui nous semble respectable. La vie peut-elle s’apprécier en rondelles, en tranches ??

L’estime de soi est l’antichambre de l’Amour. C’est un rapport de bienveillance à soi qui se construit graduellement, passant par des étapes de tolérance, d’acceptation, d’entente, de respect, de tendresse, de grâce, de pardon, de gentillesse, de bonté… et bien d’autres encore.

Mis à part quelques mystiques éclairés, les humains assimilent l’amour à la « relation amoureuse ». Ils le recherchent à l’extérieur et la perception qu’ils en ont est conditionnée par la présence de la personne « aimée ». Cet amour conditionne est un des poisons de l’Amour.

TOUT dans le BOULEAU  parle de douceur, de grâce, de féminité. « La délicatesse avec laquelle les branches s’arrangent les unes aux autres confère à sa silhouette une souplesse pleine de douceur. Ses feuilles se portent élégamment dans le vent… Sous les climats tempérés, il est la première espèce d’arbres qui repousse spontanément suite à un événement violent…. Lorsque nous nous asseyons sous un bouleau nous pénétrons dans une atmosphère aimable et apaisante. C’est un rappel que la vie n’est pas seulement faite de luttes, mais qu’elle peut être également douce et harmonieuse.

 

 bouleau

Méditez au pied du Bouleau

 

(BOULEAU) C’est l’arbre de la pureté qui symbolise la féminité et la délicatesse, vénéré par les peuples nordiques ; il a été le premier à repousser dans nos forêts européennes après l’ère glaciaire c’est pour cela qu’il est à l’effigie du printemps.

La blancheur de son écorce représente la pureté de la lumière. Ainsi, dans certains rituels druidiques on fait appel à lui pour repousser le mauvais sort et les énergies négatives. Sa forme allongée et fine lui attribue la qualité de communiquer avec l’au-delà. Dans l’astrologie druidique le bouleau représente l’inspiration. Le bouleau, arbre sacré, servait dans les cérémonies funestes, à recouvrir les défunts, pour éloigner d’eux les mauvais esprits.

Arbre de pureté, le BOULEAU est hautement Sacré aux yeux des peuples occidentaux. Premier à recoloniser l’Europe après l’ère glaciaire, le bouleau reste l’arbre consacré à la Déesse Mère. Elancé et à l’écorce blanche, le bouleau est le symbole de l’Au-delà (Sidhe) chez les Celtes, du Gwenved de par la vision de la blancheur de l’écorce (l’Au-delà, la Lumière) au travers du vert feuillage léger qui symbolise le monde physique en quelques sorte… C’est de part cette Lumière, cette pureté, cette beauté, que l’arbre est symbole de Protection contre le négatif et l’ombre.

Les druides en extraient la sève afin de préparer une boisson rafraîchissante aux vertus diurétiques. En médecine druidique, le bouleau soigne des rhumatismes, de la goutte et du rhume. Pour tenter de conjurer son inexorable descente, les Gaulois édifiaient des brasiers et sacrifiaient des victimes animales, parfois humaines. Un Bouleau était choisi lors de ces cruelles cérémonies pour recevoir des entailles représentant les divers étages de la Terre et des niveaux célestes.

LES RESSOURCES

« La justice sans Amour rend dur

La foi sans Amour rend fanatique

La puissance sans Amour rend violent

Le devoir sans Amour rend aigri

L’ordre sans Amour rend mesquin »

 

L’ego croit que l’amour dépend des autres et de l’extérieur alors qu’il s’agit d’un état à trouver en soi. Cet amour-là rend l’autre responsable de son bonheur. J on va donc chercher à le posséder, à l’avoir pour soi, rien que pour soi. Il en découle toutes ces attitudes de jalousie, d’enferment et de pouvoir qui sont des effets pervers de l’amour tel qu’il est vécu dans la majorité des couples et véhiculé dans notre société. Jusqu’à temps de se rendre compte que nous nous sommes enchaîné à quelqu’un, que nous ne sommes pas libres…..

L’Amour intérieur est un état à découvrir en soi et avec lequel nous devons apprendre à vivre.

Il est souvent énervant de ne pas trouver ce que nous cherchons, mais cela devient décourageant lorsque nous réalisons qu’il est en nous et pourtant si difficile à trouver.

2 conditions primordiales pour se préparer :

v  Se rendre disponible pour accueillir ce qui est en nous. Cela signifie observer ce qui se passe, sans frénésie ni impatience et sans y mettre de volonté. Ce n’est pas chercher, mais se placer dans des conditions d’écoute et d’attente, douces et paisibles.

v  Se mettre en résonance avec les rythmes les plus élevés de l’essence du BOULEAU, inconnus et difficiles

Nous passons alors par des étapes de perte d’intérêt, comme s’il fallait se libérer de ce qu’on aimait auparavant pour découvrir l’amour pur en toute simplicité, sans support, sans condition. Lorsque nous succombons à l’exercice de la critique et du jugement, nous ne sommes pas centrés, nous ne sommes pas dans l’amour. Le besoin de juger est peut-être la preuve qu’on n’a pas trouvé l’Amour en nous.

La douceur Divine est douce, mais forte et paisible !

 

Mots-clefs :, , , , , ,

Auteur :francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

SUIVRE CE BLOG

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Blog travel lifestyle |
net with web |
Célèbre Maître Marabout PAP... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Piperineforte
| Trioxhydre
| L' Hôtellerie Restaura...